les huit pièces de brocart

Les huit pièces de brocart ou Ba Duan Jin sont un des grands classiques de la pratique du Qi Gong.

Cette série de mouvements a été créée et développée en Chine sous les dynasties des Sui (581-618) et des Tang (818-907). Le Général Yue Fei (1103 - 1142) l'a rendue célèbre en créant une évolution dans l'objectif d'améliorer la condition physique de ses soldats. De nos jours, ce Qi Gong continue à se transformer. Il existe ainsi de nombreuses variantes qui se sont progressivement détachées de leur source martiale. Cet enchaînement est un des plus grands classiques des exercices de santé.

Huit pièces de brocart

...ou Ba Duan Jin signifie les huit pièces de tissu en soie, rehaussée de dessins brodés, portées sous forme de manteau par les dignitaires chinois. Le chiffre 8 fait référence au 8 trigrammes du Yi Jing, représentant les transformations de tout ce qui vit.

Les huit pièces de brocart sont 8 exercices énergétiques de santé, simples à mémoriser. Ils visent à fortifier les organes et les fonctions physiologiques. Ils améliorent la forme physique et la souplesse, renforcent l’équilibre physique et mental, activent et rééquilibrent la circulation de l’énergie interne Qi. Plus simplement, ils entretiennent la vie. Chacun des mouvements qui le compose est un précieux joyau : cet enchaînement s'appelle aussi « Les huit trésors de Santé ».

Les huit pièces de brocart
Les huit pièces de brocart, la forme du général Yue Fei

La forme que nous pratiquons au sein des "Mouvements du Corps" vient de l'école Xin'An. Elle comprend une ouverture, les huit pièces de brocart proprement dit et une fermeture, soit un total de dix mouvements composant un somptueux brocart de soie.

Les mouvements

Avant de commencer la pratique des huit pièces de brocart, tenez-vous debout, le corps souple, le visage détendu, pieds bien à plat sur le sol. Visualisez l’axe partant de la terre (entre les deux points Yong Quan), qui passe par Hui Yin et, enfin, jaillit vers le ciel par Bai Hui. Redressez-vous un peu plus en rentrant le menton. Relâchez les épaules, les coudes, les doigts. Laissez un petit espace entre vos bras et le gril costal.

Prenez conscience de votre centre de gravité, au cœur du centre énergétique, le DanTian inférieur. Pendant la réalisation des mouvements, initiés par le bassin, écartez les pieds de la largeur des épaules. Ils assurent ainsi équilibre et ancrage. Plus les genoux seront fléchis, plus le travail sera intense. Les mouvements correspondent à des étirements doux et continus. Exécutez-les de manière fluidelentementnaturellementsans forcer. La respiration nasale est lentelégèreprofonde et inaudible. Conservez une bonne détente, évitez toute crispation.

OUVERTURE DES HUIT PIÈCES DE BROCART

Absorption des Souffles Célestes.

Inspiration : élévation latérale des bras, paumes vers le ciel. Recueillir en ses mains le Qi pur de l'univers et l’'amener au-dessus du Baihui. La main droite passe dessous la gauche.

Expiration : Engranger en soi-même par Baihui, les énergies ainsi récoltées. La main droite passe la première devant le visage et les mains descendent jusqu’au Dantian, la conscience suit le trajet interne de l'énergie. Le Qi descend jusqu'à l'abdomen, puis s'enfonce dans les jambes. Il atteint enfin les pieds par un mouvement énergétique continu entre la terre et le ciel.

SOUTENIR LE CIEL

Activation du Triple Réchauffeur

Inspiration : entrecroiser les doigts devant le Dantian en tournant les paumes vers le ciel. Monter les mains jusqu'à la poitrine (Shanzhong). Suivre l'élévation intérieure du Qi.

Expiration : tourner les paumes vers le bas et redescendre les mains jusqu'au Dantian. Le Dantian se remplit de Qi.

Inspiration : tourner les paumes vers le haut et monter les mains jusqu'à la poitrine. Là, retourner les mains et pousser les paumes vers le ciel. Soutenir l'énergie au-dessus de la tête.

Expiration : détacher les doigts et écarter les mains. Les bras redescendent latéralement, paumes vers la terre. Le Qi, comme une fontaine, entoure votre être.

REGARDER EN ARRIÈRE

Renforcer l'Enveloppe du Cœur

Inspiration : les mains, paumes face à face et écartées de l'espace mamelonnaire, montent devant le corps jusqu'au point Shanzhong.
Concentration sur les Laogong. Le Qi remonte dans le Dantian médian.

Expiration : les paumes se tournent vers la terre et redescendent à hauteur du Dantian inférieur. Concentration sur les Laogong. Simultanément, la tête se tourne vers la gauche et le regard est porté en arrière et en bas. Le poids du corps charge les talons. Toutes les énergies du mental émotionnel tombent au sol.

Inspiration : les mains remontent, paumes face à face, à hauteur de poitrine et la tête se replace en avant. Concentration sur les Laogong.

Expiration : idem avec rotation de la tête à droite.

SÉPARER LE CIEL ET LA TERRE

Régulariser la Rate/Estomac

Inspiration :
Les mains montent face à face devant la poitrine, elles maintiennent entre elles un ballon d'énergie. À hauteur de poitrine, le ballon de Qi est verticalisé, la main gauche passant au-dessous de la droite.

Expiration : les mains se rapprochant l'une de l’autre compriment le ballon d'énergie, la main gauche s'élève ensuite pendant que la droite descend.
En fin d'expiration, la paume gauche face au ciel est située au-dessus du Baihui, les doigts orientés vers l'intérieur, tandis que la paume de la main droite, déportée sur le côté de la cuisse droite, est orientée vers la terre, doigts dirigées vers l'avant.

Inspiration : relâchement et retour des mains au centre. Reprise du ballon d'énergie, main gauche dessus, puis rotation et main droite dessus.

Expiration : séparation des mains, la main droite se retourne et s'élève, la main gauche descend.

Durant tout l'exercice, la colonne vertébrale demeure l'axe vertical fixe de référence autour duquel les deux plateaux de la balance échangent leurs énergies.

VISER AU LOIN

Tonifier le Qi du Poumon

Inspiration : écarter le pied gauche pour prendre la posture Mabu du cavalier (un écart et demi).

Expiration : le poids du corps descend sur les appuis et le centre de gravité s'abaisse alors que le buste demeure vertical. Rétroversion du bassin.

Inspiration : les mains se ferment en ramassant l'énergie devant le pubis.
Les poings montent jusqu'à la poitrine, la main gauche à l’interne, aspirant le Qi vers l'intérieur des poumons

Expiration : rotation du buste vers la gauche. La main gauche se place en flèche (les doigts-épée orientés à 45° vers le haut) alors que la main droite saisie la corde devant les points Zhongfu et Yunmen (1 et 2 P). Le Qi se déploie dans le bras gauche (dont le coude reste légèrement fléchi).

Inspiration : mise en tension de la corde. Le regard pointe l'infini. Le poumon droit se rempli.

Expiration : lâcher la corde, le méridien droit du Poumon s'ouvre, regarder la main droite et descendre les bras latéralement.

OUVRIR LA CAGE DU CŒUR

Stimuler l'énergie du Cœur

Inspiration : la main gauche contourne le bassin et sa face dorsale vient couvrir le Mingmen (DM). Rotation du buste vers la gauche, le poids corporel charge l'appui gauche. La main droite, paume face aux yeux, est amenée devant le visage puis traverse de gauche à droite. Le regard et le buste suivent la main dans son mouvement vers la droite.

Expiration : la main droite descend vers la terre et se charge de son énergie en traversant de droite à gauche. Le poids du corps passe à nouveau d'un appui sur l’autre.

Inspiration : le bras droit dans un large mouvement ascendant monte et la paume s'oriente vers le ciel. Durant cette ascension, le poids du corps demeure sur l'appui gauche. La rotation et l'élévation débute au niveau du pied puis se transmet au genou, à la hanche et enfin à la poitrine. Orientez le pied droit dans le prolongement de la jambe droite. Le cœur s'ouvre vers le ciel et l'oiseau rouge s'envole et se disperse dans l'azur.

Expiration : le pied droit se replace, le buste revient de face et les mains redescendent. Transfert du poids du corps à droite, la main droite couvre le Mingmen et la gauche monte devant les yeux.

Inspiration : Inversion du mouvement.

TENDRE LA FORCE

Drainer le Qi du Foie

Inspiration : formez les poings et montez-les devant la poitrine, le gauche à
l'interne
. L'énergie est extraite du périnée et élevée jusqu'à la poitrine.

Expiration : Flexion des jambes et rotation antérieure du sacrum. Le poing gauche est poussé en oblique avant gauche, paume vers la terre, tandis que le bras droit, fléchi au coude, est tiré vers l'arrière au-dessus de l'épaule. Le regard est exorbité (les yeux de la colère) et toute l'énergie du Foie se développe dans les muscles et les tendons. « Jin », expression de l'énergie en fin d'expiration.

Inspiration : les deux poings reviennent au niveau de la gorge puis s'élèvent devant le visage. Au-dessus de la tête, les poings se relâchent et s'ouvrent. Descente latérale des bras. L'énergie se diffuse dans et autour du corps.

Expiration : Flexion des jambes et fermeture des poings, le droit à l'intérieur.

Inspiration : Elévation de l'énergie et inversion du mouvement.

S'ABAISSER COMME UN TIGRE

Conforter l'énergie rénale

Inspiration : ramener le pied gauche vers le droit et reprendre l'écart type.

Expiration : relâchement

Inspiration : élévation antérieure des bras. Mettre le corps en grande tension à la verticale. Tourner les paumes des mains vers l'avant.

Expiration : fléchir le buste à la taille et descendre en avant. Regarder devant soi. Pousser vers l'avant pour étirer les bras et la colonne vertébrale. En fin d'expiration, les genoux se fléchissent et les bras relâchés passent entre les jambes.

Inspiration : garder les genoux fléchis et, après avoir caressé la terre avec le dos des mains, remonter le buste à la verticale.

Expiration : descendre les bras et déposer les mains sur la tête des deux tigres placés à côté des cuisses.

SE DRESSER COMME UN CHEVAL

Hommage au Ciel et à la Terre

Inspiration : ramener le pied gauche contre le droit, entrelacer les doigts derrière le dos.

Expiration : grand relâchement de tout le corps. Visualiser l'axe vertical intérieur Ciel/Terre.

Inspiration : l'énergie céleste attire le corps par Bai Hui, les talons décollent du sol. Grand étirement de la face postérieure, les mains jointes se dirigent vers le sol, la tête pénètre dans les nuages.

Expiration : l'énergie terrestre attire le corps par les Yong Quan. Toutes les articulations se relâchent, les jambes s'enfoncent dans le sol.

FERMETURE DES HUIT PIÈCES DE BROCART

Retour au Ciel Antérieur