bai hui

Bai Hui Cent réunions – (DM20) – Vingtième point du méridien extraordinaire Du Mai (vaisseau gouverneur)

Localisation. À l’intersection de la ligne médiane et d’une ligne qui relie l’apex des oreilles, 5 cun en arrière de la ligne antérieure des cheveux ou 7 cun au-dessus de la ligne postérieure des cheveux. On peut aussi mesurer ce point comme étant 8 cun en arrière de la glabelle et 6 cun au-dessus de la protubérance occipitale externe.

Le nom Cent réunions illustre la localisation de ce point sur la couronne crânienne, qui est le lieu de croisement de tout le Yang Qi du corps. En Inde, la région de ce point s’appelle « Lotus au Mille Pétales » et évoque une même compréhension des énergies situées en haut de la tête.

Comme de nombreux points d’acupuncture, Bai Hui s’est vu attribuer, dans les textes classi­ques, toute une variété d’autres noms reflétant les différents aspects de sa nature. Le nom de San Yang Wu Hui (Les cinq réunions des trois yang) insiste sur le fait que Bai Hui est le point de croisement du vaisseau Gouverneur avec les trois méridiens yang de la Vessie, de la Vésicule Biliaire et du Triple Réchauffeur, de même qu’avec le méridien du Foie. D’autres noms comme Tian Shan (Montagne du ciel), illustre sa localisation au sommet du corps, et Gui Men (Porte du fantôme) son influence sur les troubles psycho-émotionnels.

Bai Hui (Cent réunions)
Bai Hui (Cent réunions)

Commentaires

Bai Hui, situé à l’apex de la tête, est le point le plus haut et donc le plus yang du corps. C’est pourquoi il a une forte capacité à réguler le yang, que ce soit pour faire descendre le yang excessif ou pour faire monter le yang faible.

Selon l’Ode pour élucider les mystères :  » Le ciel, la terre et l’homme représentent les trois puissances. Bai Hui se fait l’écho du ciel, Xuan Ji se fait l’écho de l’homme et Yong Quan se fait l’écho de la terre ». C’est en ouvrant Bai Hui qu’on peut arriver à mieux absorber l’énergie du ciel et c’est en se concentrant sur Yong Quan qu’on peut s’enraciner dans l’énergie de la terre.

Certaines pratiques de Qi Gong cherchent à faire monter le yang en se concentrant sur le dantian supérieur (soit Bai Hui, soit Yin Tang). Cette pratique est contre-indiquée en cas de plénitude de yang, car la tendance naturelle du yang est de monter à la tête. La plupart des pratiquants devrait donc commencer par savoir faire descendre le qi, soit dans le dantian inférieur, soit au point Yong Quan, et faire circuler le Qi dans le petit circuit céleste (le vaisseau Gouverneur et le vaisseau Conception) avant de se concentrer à l’excès sur le dantian supérieur.

Par la conscience de l’axe et de la localisation de Bai Hui, à partir de l’appui des pieds (Yong Quan) on projette le corps vers une meilleure verticalité. Les tapotements sur Bai Hui peuvent permettre de faciliter la montée du Yang, et donc de rester éveillé dans des cas de somnolence indésirable (par exemple en conduisant !).

Sources : Deadman et Al-Khafaji, Manuel d’acupuncture page 552.
Lade, Images et fonctions des points d’acupuncture.
et sur cette page des infos complémentaires.