ATELIERS DE QIGONG À CARCASSONNE

QiGong signifie littéralement travail sur les souffles, ou exercice sur l’énergie (à prononcer « tsikong »). Pratiquer le QiGong à Carcassonne (et alentour), c’est découvrir une gymnastique énergétique interne, un art du mouvement issu de la culture chinoise ancienne. L’appellation Qi Gong est récente, mais elle recouvre les exercices millénaires du Dao Yin dont on trouve des traces dès le 2ème siècle avant l’ère chrétienne. Cette discipline, pratiquée dans le calme, la lenteur et la vigilance entretient, équilibre et renforce la circulation des souffles, l’énergie vitale du corps. Quand le Qi est équilibré, harmonieux, le corps et les émotions sont régulés, pacifiés.

QiGong à Carcassonne – Saison 2020/2021

Les séances hebdomadaires se déroulent sur les communes de CarcassonneCazilhac et Palaja. Reprise des séances à partir du lundi 14 septembre 2020 (jusqu’à fin juin).

Lundi de 9h30 à 10h30 : 25 rue d’Alsace à Carcassonne.
Lundi de 11h à 12h : salle des fêtes de Cazilhac.
Mardi de 11h à 12h : 25 rue d’Alsace à Carcassonne.
Mardi de 18h30 à 19h30 : salle de réception du stade de Palaja.
Mercredi de 9h00 à 10h00 : salle de danse de Palaja.
Jeudi de 9h30 à 10h30 : 25 rue d’Alsace à Carcassonne.

Il n’y a pas de cours de QiGong pendant les vacances scolaires et les jours fériés.  Vous pouvez à tout moment faire un essai gratuit en vous présentant en début de séance.

Vous pouvez remplir en ligne le bulletin d’inscription.

Tarifs pour la pratique du QiGong à Carcassonne

(L’adhésion annuelle à l’association « Les Mouvements du Corps » de 30 euros est comprise dans les forfaits ci-après)

Ateliers à Carcassonne, Cazilhac ou Palaja
o forfait 1 séance hebdomadaire de QiGong : 160 euros annuel
o tous les ateliers hebdomadaires de QiGong : 195 euros annuel

Tarif réduit (-20% sur forfait) : moins de 18 ans, étudiants, chômeurs / rmi, 2ème inscrit (couple, enfants), pratiquants réguliers aux ateliers Ehrenfried animés par Paul Siemen.

L’art des souffles

Au cours des ateliers (à Carcassonne, Cazilhac et Palaja), vous découvrirez différents style de Qi Gong comme les Ba Duan Jin ou le Qi Gong de la sagesse. Des mouvements simples pour percevoir et entretenir l’énergie vitale. Des auto-massages pour débloquer les stases sur les organes internes. Un travail de placement/déplacement, d’équilibre, de coordination et de fluidité. Un affinement de la perception de la structure et de la forme corporelle.Un développement de l’attention et l’émergence d’un état de méditation active. Le Qi Gong est également une préparation à toutes les disciplines sportives ou artistiques.

La notion de « Qi » ou « souffles » est aussi à comprendre dans le sens de respiration. C’est cette première fonction qui, dès la naissance, met en relation l’être humain avec son environnement extérieur. Tout naturellement, la première démarche en QiGong sera donc de chercher à coordonner la respiration avec les mouvements proposés. Par une mobilisation douce de tout le corps, il s’agit d’entretenir la vie, de la nourrir et non d’épuiser nos ressources dans une agitation frénétique. La pratique se fait dans le calme, en recherchant une présence intérieure, une conscience des mouvements internes. Sur tout ces points, le QiGong rejoint la gymnastique holistique. Là aussi, il s’agit d’une méthode globale, le travail sur la matière du corps se répercutant sur des plans moins visibles, plus subtils.

Cependant, à la différence de la gymnastique holistique, le QiGong s’inscrit dans le cadre de compréhension des mécanismes physiologiques proposés par l’énergétique chinoise. On pénètre ainsi dans la dialectique yin/yang, le système des méridiens, les points d’énergies, la relation macrocosme/microcosme.

Là où va l’esprit va le Qi

La pratique du QiGong est avant tout une expérimentation personnelle, une écoute du ressenti interne. Le rythme de la respiration, le transfert lent et précis du poids du corps d’une jambe à l’autre, le jeu d’alternance des bras et des jambes concrétisent parfaitement la transformation dynamique du Yin et du Yang. Les positions statiques (Yin) nourrissent l’intérieur, consolident notre centre et la conscience de nous-même. Les mouvements (Yang) assouplissent les muscles, dénouent les articulations, massent les organes. La vie circule. L’immunité est renforcée. Le cœur, demeure de l’esprit, retrouve sa quiétude.

https://www.lepoint.fr/societe/l-equilibre-grace-au-qi-gong-30-05-2013-1689253_23.php

https://www.lepoint.fr/societe/l-equilibre-grace-au-qi-gong-30-05-2013-1689253_23.php

https://www.yang-sheng.org/qi-gong-et-la-maladie-de-parkinson_3926